Lightfall, La dernière flamme, Tim Probert
Gallimard BD

Il est vrai qu’on pense à Miyazaki quand on lit Lightfall : l’univers dans lequel vit Béatrice, les créatures qu’elle va rencontrer quand elle se lance à la recherche de son grand-père, un Cochon-sorcier, la magie qui imprègne cette première aventure nous évoquent les histoires du grand maître japonais de l’animation. Béa est une jeune fille très angoissée qui va devoir surmonter ses peurs pour affronter les obstacles qu’elle et Cad, un Galdurien intrépide et enjoué qui la tire d’un mauvais pas, vont rencontrer dans leur quête. Tout est réussi : le dessin, les couleurs, l’histoire, le format. Jolie découverte pour les lecteurs de fantastique à partir de 9-10 ans.

Leave a Reply