La Face nord du cœur, Dolorès Redondo
Série noire Gallimard

Pour ceux qui, comme moi, n’avez pas lu la Trilogie du Baztan de cette auteure, c’est une belle découverte que ce roman !

L’héroïne, la jeune sous-inspectrice Amaia Salazar de la police de Navarre, fait un stage de profileuse au FBI. Très vite remarquée pour ses dons exceptionnels par l’agent Dupree, son instructeur, elle est associée à l’enquête sur un criminel en série qui sévit à la Nouvelle Orléans.

Nous sommes en 2005 et l’ouragan Katarina va notablement compliquer l’enquête.  Dolorès Redondo nous plonge avec brio dans cette atmosphère glauque d’apocalypse où se mêlent le rituel meurtrier du tueur et les rituels vaudou, et les tragédies engendrées par l’ouragan.  Le quartier de Treme, le plus durement touché, le plus pauvre, est le théâtre de viols, de morts et de pillages. Les hôpitaux sont bondés et les secours ont de grandes difficultés à aider la population.  Dolorès Redondo démontre également que dans les catastrophes, les choix politiques ne sont pas toujours du côté de ceux qui ont besoin d’aide.

Si le présent est glauque, le passé l’est aussi. Les deux agents ont eu une enfance dévastée et c’est par des allers-retours que l’on découvre les résonnances que cette enquête provoque chez nos enquêteurs.

Roman policier donc, roman noir, roman psychologique et engagé, la recette est très bonne. A déguster !

 

Leave a Reply