Le Démon de la colline aux loups, Dimitri Rouchon-Borie
Le Tripode

Ames sensibles, s’abstenir… Ce premier roman est incontestablement un choc. C’est Duke qui raconte. Il écrit son histoire depuis la prison dans laquelle il purge une très lourde peine. Son histoire démarre sur « la colline aux loups », le lieu de son enfance, un enfer pour ses frères et sœurs et pour lui prisonniers de parents maltraitants d’une perversité immonde. Il n’est pas beaucoup allé à l’école, Duke, alors il a son « parlement » à lui. On pense à Momo de La Vie devant soi, à Gil de Quand j’avais cinq ans je m’ai tué car cette voix raconte tout avec la naïveté de l’enfance, évoque ce démon qui s’est emparé de lui le jour où son père l’a puni, démon qui ne l’a plus lâché et qu’il combat de toutes ses forces. Il est ébloui par sa lecture des Confessions de Saint-Augustin dans laquelle il trouve des réponses aux nombreuses questions qu’il se pose sur le Bien, le Mal, l’Amour, Dieu…. Il nous éblouit par ses réflexions. Dimitri Rouchon-Borie est journaliste spécialisé dans la chronique d’affaires judiciaires. Ce roman est une fiction sans en être une. C’est terrible, c’est beau, c’est puissant.
Laure

Leave a Reply