Histoires de la nuit, Laurent Mauvignier 
Les édition de minuit

Histoires de la nuit est à la fois un roman social, un roman noir et un thriller. Méfiez-vous ! Si vous lisez les deux premières pages, vous risquez d’être happé… C’est presque un huis-clos. L’action est resserrée sur quelques heures d’une fin de journée et un début de soirée dans un hameau perdu de trois maisons comptant quatre personnes. Cela aurait pu être une banale soirée d’anniversaire pour Marion, sa fille Ida, son mari Patrice et leur voisine Christine mais cette soirée va bouleverser le cours de leur existence. Il faut quelques pages pour s’imprégner du rythme des phrases, (on pense aux circonvolutions des phrases de Marcel Proust) comme une course à pied où il faut caler son souffle, puis le rythme s’accélère et la tension psychologique se fait oppressante ! C’est redoutablement bien écrit, chaque mot est pesé, à sa place, la psychologie des personnages est très fine, très juste ; on passe des pensées de l’un aux pensées de l’autre, on comprend au fur et à mesure les démons de chacun, leur histoire. C’est dense, intense, captivant, obsédant même (attention aux réveils nocturnes….). On ne voit pas passer les 634 pages. Une vraie réussite !!!

Leave a Reply