Je suis ta nuit, Loïc Le Borgne
ActuSF

Quel suspense mes amis ! Les critiques comparent Loïc Le Borgne à Stephen King et ce n’est pas volé… Il a la même capacité à analyser les souffrances humaines et à tordre le coup au surnaturel. L’histoire se passe dans un village de Bretagne dans les années 80. Un père, démuni face à la détresse de son fils suite au suicide d’une de ses amies, décide de prendre la plume pour lui raconter les terribles événements dont il a été acteur et témoin alors qu’il n’était lui-même qu’un enfant. La vie insouciante de la petite bande de six enfants, cinq garçons et une fille, va voler en éclats car ils seront les témoins événements terrifiants et inexpliqués. Pierre, le narrateur, est le ciment de cette bande. Fidèle en amitié, il soutient sans broncher Maël, le chef de la bande qui est persuadé que les événements sont le fait du bonhomme-nuit, personnage maléfique et dont il porte une part de responsabilité. Chacun des membres de la bande, pris par des faits qui le dépassent, accepte l’irrationnel et veut en découdre avec le mal. On pourrait penser de prime abord que c’est un roman pour adolescent, mais les thèmes abordés, le deuil, la perte, le viol, le désespoir, le suicide, en réserve la lecture à des adultes. Le récit est captivant, et émeut malgré la noirceur du propos. Une très belle découverte !

Leave a Reply