Les faiseurs d’anges, Kris Nelscott
Editions de l’Aube – L’Aube noire

Encore un Kris Nelscott me direz-vous ! Hé bien oui. Cette femme a construit ses romans dans les Etats-Unis des années 60. Dans le premier volume on rencontrait le personnage de Smokey Dalton, un privé noir, très impliqué dans la communauté noire et ami de Martin Luther. Plusieurs volumes après, Smokey a adopté Jimmy, témoin du meurtre de Martin Luther King, déménagé, et œuvre toujours pour la communauté noire. On y retrouve également Laura, son amie blanche C’est en sortant d’un gala organisé en faveur des orphelins noirs, qu’il entend sa voisine gémir. Il la trouve en grande souffrance et l’amène à l’hôpital   A cette époque La vie est dure pour les femmes noires, la contraception est inexistante, le viol monnaie courante et l’avortement illégal. Dans ce contexte les naissances se multiplient dans les familles pauvres et les enfants condamnés à l’abandon. Le passage à l’hôpital se termine pour beaucoup d’entre elles par une stérilisation forcée.

Ce livre est plus un roman noir et sociologique qu’un véritable polar.

Personnellement, je suis adepte de Kris Nelscott, le personnage de Smokey Dalton est pétri d’humanité, un vrai privé à la Philip Marlowe avec ses doutes mais aussi des certitudes sur les choix nécessaires  pour garder son intégrité morale.

Leave a Reply