La vie mensongère des adultes, Elena Ferrante
Gallimard

Giovanna, 12 ans, mène la vie tranquille de la fille unique de parents aisés. Des amies, une vivacité d’esprit, une certaine liberté, un beau quartier et l’ouverture d’esprit favorisée par des parents intellectuels. Le jour où elle surprend une conversation entre son père et sa mère, la bulle de cette vie sans problèmes va éclater. Elle serait parait-il laide et ressemblerait à la tante Victoria, qu’elle ne connait pas et avec qui son père est brouillé. Cette tante, personnage haut en couleur, rude et colérique va bouleverser la vision idyllique de sa vie familiale. C’est un merveilleux roman d’apprentissage. Elena Ferrante aborde d’une écriture acérée et lucide le passage douloureux de l’enfance à l’adolescence, la vulnérabilité des jeunes filles face au sexe, le regard sur les adultes alors même qu’on en devient une et les comportements d’adultes. Quelle finesse d’analyse ! Bravo Madame Ferrante !

Leave a Reply